Actualités

Partager sur :
17 novembre 2020
Carrières, formation & métiers

Résultats de l'enquête perspectives de recrutement des entreprises en période covid

Vue 506 fois

Une deuxième vague ce n’est pas bon pour le moral !


Devant l’imminence de la crise économique annoncée et qui se déploie, nous nous inquiétons pour le recrutement des jeunes diplômés.
C’est pourquoi nous avons lancé une étude sur les perspectives de recrutement.

Vous avez été 1415 à répondre à notre questionnaire en ligne et nous vous en remercions.


Vous trouverez les principaux points clés de cette enquête dans la synthèse qui suit, son infographie en bas de cet article et les résultats en PDF à télécharger.

 


 

Portrait-robot du répondant :

C’est un homme âgé de 38 ans en moyenne, diplômé en Génie Mécanique et cadre dans une entreprise de plus de 1 000 salariés.

Dans vos réponses, les secteurs de l’informatique (14%), de l’ingénierie (9%) de l’automobile (7%) de l’aéronautique (6%) et du BTP (7%) sont particulièrement représentés, avec une majorité de sociétés dont l’effectif est supérieur à 1000 personnes (47%) ou compris entre 100 et 1000 personnes (23%).

Dans le numéro de « Regards » en juin nous avions attiré votre attention sur les points saillants de cette crise :

. La nécessité de relocaliser un certain nombre d’activités dites stratégiques : médicales, liées à la défense, etc. dans une chaine logistique qui soit économiquement cohérente.

. La mise en place d’un plan d’aide et de soutien aux étudiants vivant sur le campus, en particulier les étudiants étrangers, ce qui nous a permis de lever 60K€ avec la fondation et de les aider.

. Une présence étroite auprès des entreprises, pour faciliter l’accès aux stages et permettre ainsi le pré-emploi.

Nous terminions par une citation de Jean Jouzel (professeur d’université, membre du GIEC, Co prix Nobel de la paix) qui disait : « repartir comme avant serait une hérésie ! »

Depuis une seconde vague est arrivée…

Il est pour l’instant difficile d’effectuer des projections fiables, tant la situation est incertaine et indécise, mais plusieurs grandes tendances se dessinent :

  • Les recrutements de cadres ont un peu de visibilité et se comptent sur les doigts des mains, mais les contrats proposés restent majoritairement en CDI ; en revanche, pour les employés, ouvriers et techniciens la situation est beaucoup plus aléatoire et sont alors privilégiés les contrats courts en CDD ou CTT.



  • Les besoins en recrutement affichés en début d’année sont en baisse pour 45% des répondants et équivalents pour 31%, par rapport à 2019 et beaucoup d’entre-vous, nous déclarent que les recrutements sont repoussés à 6 mois voire plus.

 

  • 22,4% d’entre-vous observent plus de départs de l’entreprise que d’habitude chez les cadres et 13,7% chez les techniciens. En commentaires, vous nous précisez souvent que des plans sociaux et de départs volontaires sont en cours dans votre organisation.

 

Il faut donc s’attendre à une année 2020, en forte régression sur les recrutements par rapport à 2019, il semble encore trop tôt pour se prononcer sur 2021.

Les entreprises vont privilégier les solutions internes (29%) sans délaisser les recrutements externes, mais uniquement en cas d’absolue nécessité. Internet restant le second canal de recrutement plébiscité, devant le recours aux cabinets de recrutements.

Les rares nouveaux arrivants seront postés dans l’entreprise pour 40% et en partie en télétravail pour 43%.


Cette crise ne modifie pas (encore ?) vos projets personnels

 

Nous vous avons interrogés sur votre état d’esprit actuel et vos aspirations professionnelles pendant cette crise. Vous ne souhaitez pas changer d’orientation professionnelle (79%) même si 1 personne sur 5 se pose des questions et que 18% craignent pour leur poste actuel, ce qui est non négligeable !
Plutôt que de changer d’orientation, vous parlez plutôt de changement d’entreprises pour 27% d’entre vous. A contrario, 66% d'entre-vous déclarent que leurs objectifs de carrière à long terme ne sont pas impactés par la crise.

Vous souhaitez - à l’instar des jeunes générations (la fameuse génération Z) - aligner vos valeurs avec celles de votre entreprise (42,5%), en revanche, le sujet de la RSE au sein de votre entreprise, ne semble pas être un sujet de préoccupation actuel.

 

Votre association Alumni INSA Lyon est là pour vous redonner le moral et vous aider !

C’est toujours utile à rappeler car si vous déclarez ne pas avoir assez de candidat(e)s pour un poste (53%) vous êtes 66% à n’avoir jamais publié une offre d’emploi sur le site Alumni INSA Lyon. Le plus souvent par oubli ou ignorance… nous vous rappelons que cela ne coute rien et peut rapporter gros.

Vous nous avez demandé des compléments d’information sur cette prestation, nous allons donc prévoir de vous donner une information complète sur nos services carrière ; et vous pouvez également consulter la rubrique Emploi sur notre site, on l’a fait spécialement pour cela !

 

Nous conclurons en vous réaffirmant notre soutien et accompagnement pour les mois à venir. L’Association s’adapte à la situation et à vos besoins et travaille sur des projets qui vont profondément évoluer et dont nous vous en reparlerons très prochainement.

 

 




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une actualité