Louis FRECON (LY EN 61) publie son troisième livre...
01 décembre 2016

"Arithmétiques", aux éditions Publibook.

 

Louis Frécon enseigne les mathématiques discrètes, l'intelligence artificielle et la conception de langages. Ses recherches portent sur les logiques modales, le formalisme acteur et la robotique, en liaison avec le LEACM, laboratoire de psychologie cognitive de l'Institut des Sciences de l'Homme à Lyon.

"Entré à l’INSA avec la première promotion en novembre 1957 pour préparer un diplôme d’ingénieur alors en 4 ans, j’ai choisi l’option physique, puis la section électronique.

Recruté comme assistant en 1961, un projet d’instrumentation nucléaire m’a conduit à un doctorat de 3e cycle en 1964. M’étant intéressé au calcul booléen, je poursuivis par une thèse d‘Etat en Mathématiques Appliquées sous la direction du professeur Jean Kuntzmann (Grenoble), soutenue en décembre 1975.

Le décret de 1968 réorganisant les études en 5 ans à l’INSA de Lyon créait un département informatique, qui démarrait à la rentrée 1969. Outre les mathématiques discrètes, j’y enseignais d’abord Algol 60, Fortran, PL1 puis Pascal, plus méthodologique. Par la suite, Lisp et Prolog me permirent de passer de la programmation classique à l’Intelligence Artificielle.

A partir de 1976 j’animais une équipe de génie logiciel, réalisant notamment interprètes et compilateurs, grâce à LET, notre Langage d’Ecriture de Traducteurs basé sur les grammaires à 2 niveaux, développé par Jean Beney.

Nommé professeur en 1983, je fus codirecteur puis directeur du laboratoire DELIA de 1986 à 1994. Ce laboratoire INSA d’ingénierie des langages s’intéressa au traitement et à la conception interactive de langages, en interne ou en coopération avec des industriels comme Merlin-Gérin.

L’Intelligence Artificielle me rapprocha ensuite d’un Laboratoire de psychologie cognitive et différentielle de l’Université Lyon 2, où j’intervins jusqu’en 2004, 2 ans après mon départ à la retraite.

Il m’est arrivé de manquer de livres en français – ne serait-ce que pour éviter les terminologies hasardeuses ; et, dans une nouvelle branche, de passer d’ouvrages standards qui déblaient le terrain à des ouvrages transverses. C’est pourquoi je me suis mis à la rédaction de livres. Les 2 premiers, dérivés d’anciens cours, furent publiés dans le cadre de l’accord INSA / PPUR, maison d’édition de l’EPFL. Ce 3ème opus « Arithmétiques », correspond à un manque ressenti en TD.

Mes études à l’INSA suivirent le schéma 1+1+2 de spécialisation progressive, qui devait nous donner 1½ métier, et facilitait l’intégration de candidats de la Promotion Supérieure du Travail. Je crains que de ce point de vue la réforme de 1968 n’ait doté les INSA d’un cadre beaucoup plus rigide.

L’Amicale des Élèves et l’ancienne organisation des résidences en familles de 6 ou 8 chambres de 2 me semblent avoir facilité la vie collective et l’entraide entre étudiants, certes plus jeunes et moins nombreux qu’aujourd’hui.

Pour finir, peut-être 2 conseils. Actualiser ses connaissances théoriques et pratiques au fil des ans. Et rester à l’affût : peu importe que telle idée soit ancienne ou récente si elle est fertile."

Bibliographie


·        "Arithmétiques", Publibook, 2016

Dès la plus haute Antiquité, l'arithmétique est née de divers besoins matériels : gestion des réserves de nourriture, des troupeaux, gestion des travaux et des rites, problèmes d'arpentage, puis problèmes marchands liés à l'apparition de la monnaie. Ces motivations diverses ont fait surgir des arithmétiques(…)
https://www.publibook.com/arithmetiques.html 

·         "Eléments de Mathématiques Discrètes", PPUR, Lausanne, 2002

Indissociables du monde des ordinateurs et indispensables à tout processus de modélisation informatique, les mathématiques discrètes fédèrent diverses disciplines telles que l'algèbre, la logique et la théorie des langages (…)
http://www.ppur.org/auteur/924/Louis%20Frecon 


·         "Manuel d'Intelligence Artificielle", avec O. Kazar PPUR, Lausanne, 2009

Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle, traitement des langues naturelles… derrière toutes ces applications se cache un même univers, l'intelligence artificielle, et un même objectif, la recherche de moyens susceptibles de doter les systèmes informatiques de capacités intellectuelles comparables à celles des êtres humains.
http://www.ppur.org/auteur/924/Louis%20Frecon

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.