Actualités

Partager sur :
18 mars 2020
Association

Comme sur une ile déserte...

Vue 686 fois

Nous voulions, en ces temps compliqués pour tous, jeter une bouteille à la mer pour voir lesquels d’entre-vous s’en saisissent…


Les derniers jours ont été éprouvants pour chacun, pourquoi ne pas profiter de ce moment pour échanger et regarder un peu notre communauté INSA.

 

Racontez-nous ce que vous faites pour vous occuper pendant cette période...

Est-ce que vous travaillez, de chez vous, ou bien faites-vous partie de la classe laborieuse qui est amenée à se déplacer pour travailler ?

Est-ce que vous managez des équipes à distance ? Comment cela se passe t’il ? Cela a-t-il déjà changé votre façon d’appréhender votre rôle de chef d’équipe ?

Et le temps ? Désormais, c'est ça : le temps ! Il y a eu un gros arrivage de temps et ce n’est que le début. C’est bizarre de constater que c'est quand on en a le plus qu'on sait le moins quoi en faire… Racontez-nous votre temps…

Vos nouveaux et improvisés collègues de travail, dîtes-nous qui ils sont et comment vous vous organisez avec eux ?

 

Nous publierons vos témoignages sur le site, les plus positifs, les plus poétiques, (pas ceux des râleurs ou des donneurs de leçon), histoire de créer un petit fil d’Ariane, qui nous permette de sortir de ce labyrinthe et d’égayer un peu le quotidien…

∴ ∴ ∴


Alumni INSA Lyon, l’équipe, et tous les bénévoles tenons à vous remercier, vous tous membres de la grande communauté INSA, qui permettez à l'aventure AIL de continuer.

Merci pour votre fidélité et votre attachement depuis tant d'années.

Depuis chez elles, en télétravail, les équipes continuent d'être à votre écoute, de répondre à vos demandes, de maintienir le cap et les bénévoles continuent d'apporter cette touche de solidarité qui fait le réseau INSA.


Prenez soin de vous.

 

Amicalement,

ALUMNI INSA LYON



7 Commentaires

Jérôme BLARD, LY GCU 08
Il y a 4 mois
Bonjour,
En recherche d'emploi depuis la fin du mois de février, le confinement a au final assez peu changé ma journée. A ceci près que je ne peux - comme tout un chacun - sortir quand je le souhaite, mes journées se partagent entre la recherche et les entretiens (désormais en visio ou téléphonique).
La recherche d'emploi, c'est un peu du télétravail : on est chez soi la plupart du temps. Elle est rendue plus compliquée par la situation actuelle car des entreprises gèlent les recrutements, mais le fait d'avoir des entretiens est plutôt positif : le discours des entreprises consiste plutôt à dire que les projets sont différés et non annulés. Il s'agit d'une période à passer. De fait l'incertitude porte surtout sur la durée de la situation, ce que personne ne peut prévoir aujourd'hui.
Laure LAVAUT, LY GCU 09
Il y a 4 mois
En cette période de crise du coronavirus, « à chaud ». Je m'interroge sur les impacts de la crise sur nos comportements et sur l?organisation de la chaîne alimentaire dans notre pays...
Pour ma part, je ne souffre pas de pénurie, je ne me jette pas sur les rayons de supermarchés, je privilégie les choses faites maison avec les enfants et les fermiers locaux qui étaient déjà là avant et qui sont toujours et plus que jamais là...
Jean-Pierre BONMARTIN, LY CI 67
Il y a 4 mois
Une belle initiative !
https://telechargement-afnor.org/masques-barrieres?_ga=2.212750614.385630869.1585555075-1969561464.1585555075
Prenez soin de vous !
INSA'mitiés.
Georges SCHIRA, LY GP 66
Il y a 4 mois
Evidemment toutes mes activités de retraités qui imposent du "relationnel" sont au point mort . Mais comme le problème était plus que prévisible: j'ai pu anticiper. Dans les super marchés, certains se sont jeter sur les pâtes et le riz (c'était la ruée vers l'or), ce qui laissait beaucoup de place au rayon des bricolages divers. J'ai donc pu ,dans le plus grand calme, renouveler mon stock de pinceaux , white spirit et acheter les pots de peinture qu'il me fallait. C'est donc avec les doigts et le pantalon plein de taches que je vous envoie ce chapitre de mes mémoires. Je retourne à mes pinceaux. Quant à mon épouse qui a le même problème, elle cesse de temps à autres son activité de nettoyage de taches pour reprendre sa machine à coudre et se remettre à la production "en série" de masques: internet est plein de patrons pour ça.
Jean-Claude DURAND, LY EN 66
Il y a 4 mois
Un confinement ??? Quel confinement ? ;-)
Ayant la chance d'habiter dans une région sympa, dans un coin pas trop peuplé, pas trop loin d'une grande ville, et rangé depuis pas mal d'années déjà dans la catégorie des "inactifs", dans une maison assez vaste sur un grand terrain, les deux occupant une bonne partie de notre temps, nous n'avons pas eu à trop changer nos habitudes.
Évidemment nous ne pouvons plus nous déplacer pour aller en ville ou visiter famille, amis ou voisins, bien sûr faire les courses nécessite une certaine procédure, mais tant que la pénurie reste acceptable, nous ne nous plaignons pas (trop...). Nous pouvons même aller nous balader dans la nature en respectant - en gros... - la restriction du rayon de 1 km.
Par contre, un peu d'angoisse quant à la procédure de sortie de confinement...
Jean-Joseph GALINDO, LY ME4 94
Il y a 4 mois
Avec tous mes encouragements! Après E=MC2 qui a bouleversé notre monde scientifique nous sommes confrontés à ?un petit machin?, super bien décrit par la plus belle plume iranienne Moustapha DAHLEB, nommé COVID19 qui ébranle le monde entier! Courage à toutes et tous! Vivement l?armistice! Au lieu de nous plaindre sachons tirer tous les avantages du confinement en terme de pollution, d?économies, de temps libre à passer avec son conjoint et éventuellement ses enfants, pour se mettre à jour en matière d?entretien de la maison, de rangement, de bricolage, de jardinage... Vivement l?armistice et la prochaine AG de l?Insa AIL pour repartir de plus belle ensemble avec le slogan plus vrai que jamais :  « L?ingénieur-e INSA du futur sera Humaniste ou ne sera pas! » . Portez-vous bien! Prenez soin de vous et de votre entourage! Vive l?armistice!
Lucas TOUYERAS, LY GCU 17
Il y a 4 mois
Profitons-en pour nous cultiver sur une matière pas du tout enseignée qui est l'histoire des sciences ! Je trouve effectivement bien dommage de passer autant d'années à utiliser des outils que sont les équations, sans jamais s'intéresser aux contextes passionnants qui ont entraîné leurs découvertes. Savoir comment Newton envisageait la gravitation, comment Einstein l'a révolutionnée, comment quelques physiciens venant des 4 coins de l'Europe ont mis au tapis la physique classique au début des années 1920, en élaborant une toute nouvelle physique appelée physique quantique, est à mon sens tout aussi important que les découvertes et leurs applications en elles-mêmes. Pour cela, je conseille vivement les nombreuses conférences d'Etienne Klein sur Youtube, physicien et philosophe des sciences. Centralien (on lui pardonnera cette erreur), et passionné ! La chaîne Youtube "e-penser" est également passionnante !
Bon courage !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.